Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le captage  de la source de Ponthibaud oblige la ville à amener une conduite d’amenée qui, dans tout son parcours (environ 5500 mètres) se tient à proximité de la route (Lausanne – Pontarlier) et ne pénètre dans le sol même de cette route que quand des obstacles de terrain ou des construction leur ferment tout autre issue. En ville, elle suit le faubourg St Etienne, la grande Rue, la rue de Salins pour aller se déverser dans le château d’eau du Mont.

Ce château d’eau est creusé en 1874/1875 dans la butte qui se trouve entre la place de la gare et l’ancien champ de foire.

De forme circulaire, il est composé d’un seul réservoir et repose directement sur le sol. D’une capacité de 1500 M3, il assure à la ville une réserve en cas d’incendie, de plus il permet de réguler le débit et la pression de l’eau de l’agglomération. Ces 1500M3 représentent une consommation de 6 heures.

La vasque située au dessus de l’édifice devait servir primitivement de jet d’eau, elle a une capacité de 30 litres.


Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Pontus
  • Le blog de Pontus
  • : Pontarlier (Doubs) un historique de la ville du début du XIX jusque vers le milieu du XX siècle ses monuments municipaux, religieux, industriels, militaires, ...
  • Contact

Texte Libre

Des images et des commentaires proviennent du NET au fil de mes recherches.
Ils sont en principe libres de droits.
Si toutefois ce n'était pas le cas je les supprimerais immédiatement.


merci de m'en informer

mes recherches

je souhaite retracer dans ce blog :
     - l'historique des bâtiments municipaux, religieux, industrels, "bourgeois" de la ville de Pontarlier en y associant à chaque fois les conséquencs sur la population locale.
     - l'historique de la vie militaire et les conséquencs sur la population locale.
     - l'historique des distilleries d'absinthe installées sur Pontarlier et sa région immédiate et les conséquencs sur la population locale.
     - les inventaires dans les villages environnants.